Les démangeaisons causées par les piqûres d’insectes peuvent aboutir à une réaction inflammatoire très virulente. Heureusement que des solutions existent pour soulager rapidement cet effet indésirable. Les voici.

De l’huile essentielle de lavande pour soulager la démangeaison

L’huile essentielle extraite des plantes de lavande fine est destinée à soigner les démangeaisons causées par les piqûres d’insectes sans venin. Celle de la lavande aspic est efficace pour les autres types de piqûre. Tout comme la crème apaisante, ce produit 100% naturel a une action anti-inflammatoire et anesthésiante immédiate. Son composant organique bicyclique appelé camphre nettoie la plaie en profondeur et accélère sa cicatrisation.

Pour atténuer la démangeaison, il faut appliquer sur le bouton une à deux gouttes de l’huile essentielle. Toutefois, si l’huile est trop concentrée, il vaut mieux la diluer de 5 à 10  % avec un autre type d’huile végétale (la dilution est nécessaire pour les bébés âgés de moins de 7 ans car cela adoucit les effets du camphre).

Par ailleurs, une fréquence d’application de six à sept fois par jour peut suffire amplement pour traiter une zone infectée d’une assez grande envergure.

À noter que le traitement des piqûres d’insectes par la lavande n’est pas conseillé pour les femmes enceintes ou en phase d’allaitement.

Quid des plantes anti-inflammatoires pour apaiser la démangeaison ?

Comme évoqué précédemment, une piqûre d’insecte a tendance à engendrer un gonflement suscitant une envie de grattage effrénée. Les scientifiques se sont penchés sur ce problème et ont démontré que certaines espèces de plantes, telles que le calendula et le millepertuis, représentent un remède efficace contre ce type d’œdème et de démangeaison.

Effectivement, le calendula est connu pour sa capacité à prévenir une éventuelle infection ; il peut également réparer la fraction de l’épiderme qui a été victime de la piqûre.

De son côté, par ses sesquiterpènes, le millepertuis agit superficiellement et en profondeur de la peau en tant qu’anti-inflammatoire. Il a également des effets atténuants très puissants au niveau des muqueuses. En plus, étant donné qu’il est riche en germacrène-D, il soigne les petits traumatismes et évite les risques de dépression par l’action de l’hypéricine et de l’hyperforine.

Pour rappel, ces deux plantes sont reconnues par l’Organisation mondiale de la santé pour leurs vertus curatives contre les irritations cutanées.

Pour les utiliser, il suffit de les macérer dans de l’huile végétale et de les appliquer en massage là où la démangeaison se fait le plus sentir. Mais attention, ces deux plantes sont photo-sensibilisantes. Cela dit, pour éviter les éventuelles taches pendant le traitement, mieux vaut éviter les expositions trop longues au soleil. Donc, avant d’opter pour ce type de produit, il faut bien lire la notice qui accompagne le flacon vendu auprès des pharmacies et des boutiques spécialisées en phytothérapie.

Les vertus de la crème apaisante

La piqûre des insectes telles que les guêpes, les abeilles ou les araignées peuvent causer un gonflement, une réaction allergique voire un choc anaphylactique. Pour ne pas se gratter tout le temps, une crème apaisante peut s’avérer très efficace. En effet, quelque soit la taille du bouton ou de la rougeur, il suffit d’appliquer une crème anti­prurigineuse, un produit qui contient des substances anesthésiques capables d’atténuer rapidement la démangeaison.

Mais avant de l’utiliser, il faut bien nettoyer la zone infectée avec de l’eau et du savon et, éventuellement, enlever le dard s’il s’agit d’une piqûre de guêpe ou d’abeille. L’envie de se gratter peut disparaître complètement après deux ou trois jours de traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *