Il n’y a pas que les médicaments et les pommades industrielles qui peuvent soulager une piqûre de moustique. En effet, les bons et vieux remèdes de grand-mère ont également prouvé leur efficacité depuis des siècles. Tour d’horizon sur ces solutions à la fois naturelles et moins coûteuses.

Les huiles essentielles atténuent l’inflammation causée par les piqûres de moustiques

Quelle que soit la nature du traitement, les Français privilégient de plus en plus les solutions 100% naturelles. D’ailleurs, les produits bio tels que les huiles essentielles sont très efficaces pour soulager la démangeaison engendrée par les piqûres de moustiques. Mais pour obtenir un résultat probant, la quantité utilisée doit scrupuleusement suivre une dose prescrite selon l’état du bouton et de la rougeur.

En général, les dermatologues et les phytothérapeutes recommandent une application journalière d’une à deux gouttes pour un adulte. Par ailleurs, les huiles essentielles sont fortement déconseillées aux enfants de moins de 7 ans, excepté celles extraites de lavande.

Mais pour que l’effet anti-inflammatoire puisse agir en profondeur dans la plaie, il suffit de masser doucement la piqûre avec l’huile pendant quelques secondes. Cela atténue la sensation de brûlure et permet à la personne piquée de ne plus avoir envie de se gratter.

Les bienfaits du bicarbonate de soude pour le traitement des piqûres de moustiques

Les médecins recommandent toujours à leurs patients d’avoir quelque part chez eux des réserves de bicarbonate de soude. En effet, cette substance sous forme de poudre blanche a de nombreuses vertus bénéfiques pour la santé et, surtout, pour le traitement des piqûres d’insectes tels que les moustiques.

Après avoir mélangé 2 à 3 cuillères à soupe de bicarbonate de sodium dans un verre d’eau plein, il suffit de plonger des compresses en coton stérilisées dans la solution et de l’appliquer sur les parties les plus irritées, voire les plus douloureuses. En quelques minutes, la démangeaison commencera à disparaître car ce mélange chimique freine la propagation des effets d’inflammation engendrés par la piqûre. D’ailleurs, le bicarbonate de soude bien concentré, et en forme de pâte, peut être utilisé pour traiter la varicelle et l’urticaire.

Qu’en est-il de l’homéopathie?

L’homéopathie peut s’effectuer sous différents degrés de dilution. En ce qui concerne le traitement des piqûres de moustiques, trois granules d’Apis Melifica en 9 Ch peuvent être prises dès le moment de la piqûre. Ensuite, la fréquence de la prise doit être espacée de deux heures jusqu’à ce que la démangeaison disparaisse.

À noter que pour gagner en efficacité, chaque prise doit se faire en dehors des repas, c’est-à-dire 10 à 15 minutes avant et environ une heure après.

Ceux qui ne sont pas habitués à l’homéopathie peuvent utiliser des feuilles de plantain en les écrasant et en les frottant sur la zone piquée. Ce qui est rassurant avec cette alternative est qu’il n’y a pas de dose à respecter. Autrement dit, l’opération peut être recommencée jusqu’à ce que la personne soit totalement apaisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *