Les insectes sont partout et ce, même dans les grandes villes. A cause de cela, il arrive souvent donc que l’on soit piqué par ces petites bêtes, qui mine de rien peuvent être tout à fait dangereuses.

En effet, les piqures d’insectes peuvent être vraiment dangereuses pour l’homme, surtout si ces derniers sont venimeux, c’est-à-dire qu’ils injectent du venin à leur victime. Cependant, même si l’insecte n’est pas venimeux, il peut également que leur piqure soit problématique, puisque la plupart du temps, cela provoque des allergies plus ou moins inquiétante.

Pour bien s’assurer de sa santé, il est donc crucial de toujours réagir rapidement après que l’on soit piqué par un insecte, surtout si celui-ci nous est inconnu. Pour cela, il faut :

Nettoyer la piqure avec du savon et de l’eau

L’une des gestes à faire rapidement après une piqure est le fait de la laver abondamment avec de l’eau propre et du savon. Cela permet souvent de calmer les symptômes et aussi de bien nettoyer les zones entourant la piqure pour qu’il n’y ait pas infection.  

Cette mesure peut souvent limiter l’action des piqures d’insectes, à condition que ceux-là n’y aient pas injecté du venin.

Bien surveiller la piqure

Le plus souvent, la piqure d’un insecte inoffensif guérit assez rapidement et ce, en quelques jours. De ce fait, si l’on constate qu’il n’y ait pas d’amélioration ou aussi que si la plaie s’est empiré, il est alors indispensable de consulter un médecin.

Cette précaution est aussi valable si l’on ne connait pas l’insecte qui nous a mordus et surtout si l’on s’est trouvé en pleine nature.

Bine surveiller les réactions allergiques

Il a déjà été parlé que même si l’insecte n’est pas venimeux, il arrive que sa piqure puisse provoquer une réaction allergique. Cela s’explique souvent par le fait que les insectes, même les moustiques, les puces ou les punaises de lit injectent une solution qui engourdi la zone piqué et que certaines personnes sont sensible à cela. Les symptômes les plus fréquents d’une réaction allergique sont souvent l’apparition de boutons sur la peau, une difficulté à respirer, une enflure des parties du visage et aussi l’accélération du rythme cardiaque.  Il est important de noter que ces symptômes peuvent varier en gravité et peuvent être traités soit pas l’administration de médicaments comme les antihistaminiques soit par la consultation d’un professionnel de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *